224 Le policier qui rit – Maj Sjöwall Per Wahlöö

Par une pluvieuse soirée de novembre, tous les passagers d’un autobus sont massacrés au fusil mitrailleur. Jamais la Suède n’avait connu pareille tuerie, et l’opinion publique s’affole. Parmi les neuf victimes, un flic que Beck connaissait. Que faisait-il dans ce bus, à cette heure ? D’après sa compagne, il était surchargé de travail, mais Beck sait bien, lui, qu’il était pratiquement en congé …
L’identification des victimes, puis l’étude minutieuse de leur passé, apportent peu à peu des indices, et comme souvent, derrière la façade lisse des apparences, ce sont des réalités sordides qui émergent.
Adapté au cinéma par Stuart Rosenberg en 1973 sous le titre : The laughing Policeman (Le flic ricanant).


Une lecture sympathique, avec du vocabulaire un poil désuet tout de même (1971 lol) mais une histoire prenante et un personnage principal, Beck, très attachant. L’histoire tient la route, les crimes s’enchainent et la noirceur qui se cachait derrière des petites vies bien rangées fait son apparition…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s