196 – Soif Amélie Nothomb #pts38

soif.jpg

 

Pour éprouver la soif, il faut être vivant. » Amélie Nothomb « On n’apprend des vérités si fortes qu’en ayant soif, qu’en éprouvant l’amour et en mourant : trois activités qui nécessitent un corps. » Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha. Aucun défi littéraire n’arrête l’imagination puissante et fulgurante d’Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.

 

 


 

On retrouve ici la plume caractéristique d’Amélie Nothomb, c’est très bien écrit, mais c’est spécial, comme chacun de ses livres. Celui ci j’avais très envie de le lire,  je n’ai pas été déçue et je ne me suis pas ennuyée. Alors il est assez court certes, mais assez intense à la fois,et après plusieurs déceptions, enfin, déceptions est peut-être un peu dur, mais plusieurs  lectures qui ne m’avaient pas vraiment emballée, j’ai aimé ce livre ! Ouf ! Me voilà réconciliée avec Amélie Nothomb ! (je plaisante, je ne pense pas que me compter ou pas dans son lectorat l’empêche de dormir 😉 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s